Catégories Rédaction de contenu

Apprenons à écrire des billets de blogs


faire vivre mon blog avec l'écrit

Ecrire un billet pour votre blog, qu’il soit votre simple journal de bord, le support de votre activité principale ou l’objet d’une monétisation constante, il vous faut garder à l’esprit qu’il doit avoir un certain contenu pour intéresser vos lecteurs et futurs lecteurs. Tous les copywriters de la planète internet vous donnent des conseils forts judicieux pour écrire vos articles. Je ne vais pas revenir dessus.

Pour ma part, je pense tout simplement que pour écrire un billet ou article, il faut d’abord penser à son plaisir, celui de ses lecteurs et ensuite l’adapter pour le référencement et la visibilité.

Ecrire un billet pour le plaisir et non par obligation

trouver des idées de billet

Il y a bien longtemps de cela (Je vous parle d’un temps. Que les moins de vingt ans. Ne peuvent pas connaître …) … Hum … Certains blogueurs, dont j’ai fait partie parcouraient le web à la recherche  d’un billet traitant de leur sujet ou « niche » (que je n’aime pas ce mot!), ils prenaient l’article et le collaient tout simplement dans leur blog.

Ensuite, on changeait quelques mots, souvent le premier paragraphe, pour duper M. GOOGLE (si si on pouvait le faire !). On mettait notre mot clé principal un nombre incalculable de fois dans notre texte, on tentait le titre racoleur à souhait, et roule ma poule !!

Cette méthode était facile et sans contraintes. Mais depuis un nouvel algorithme de Google prénommé Panda, cette technique du copier/coller de l’article est dirons-nous, beaucoup plus repérée, donc préjudiciable pour votre classement dans les moteurs de recherche, voire, vous risquez LA pénalité qui verra votre site tomber dans les limbes …

Si on réfléchit bien le copier/coller fait montre d’un cruel manque d’imagination, voire d’une méga paresse ! Mais il n’est certes pas facile d’écrire en continu pour un bon contenu. Alors comment faire ?

On commence par trouver un sujet :

  • Une recherche sur votre thème (ou niche).
  • Tant qu’à faire bien je cherche à développer le sujet pour de futurs articles.

Un exemple :

  • Je choisis le mot « écriture » (l’article étant mon sujet favori),
  • Je regarde les trois premières pages de Google et je lis ou je survole cela dépend des moments,
  • Quelques sujets ressortent tels que : l’http://www.cyberentraide.com//antidote-8-un-logiciel-de-correction/, la planification, la lecture, les fiches techniques pour bien écrire etc …
  • Je choisis : la planification : je retape ce mot et je cherche à nouveau.
  • Je prends un papier et un crayon, vous savez les bons vieux outils d’antan !
  • Je commence à faire un plan de mon futur article sur la planification

Ce qui pourrait donner pour cet exemple :

  1. Définition de la planification
  2. Pourquoi planifier
  3. Planification synonyme d’organisation
  4. Comment planifier sans se déborder

Voilà j’ai la matière, à moi de développer l’article en conséquence.

On trouve le bon moment pour écrire un article

Même si j’ai quelques facilités pour écrire, j’ai comme beaucoup, d’autres occupations, et parfois, elles m’empêchent d’écrire le billet prévu.

Certains écriront plus facilement le matin, d’autres le soir, d’autres uniquement le week-end, si ils ne travaillent pas, car plus détendus, plus à l’écoute de leurs pensées, j’en connais encore qui écrivent la nuit !

Ce que je veux vous faire comprendre c’est que chacun d’entre nous a un moment privilégié pour écrire, sans se forcer, un moment ou l’attention est la meilleure …

Pour moi, c’est le matin, même si je me réveille la tête dans le brouillard, je ne sais pas pourquoi mais le matin me va mieux. Si j’écris mon article le soir, je ne publie jamais tout de suite car je sais pertinemment que ce sera à reprendre le lendemain matin.

Il vous faut trouver le bon moment, c’est primordial pour votre propre confort et je dirais même plus, pour votre productivité !

On se fixe un objectif de publication

Mouais ! Alors là ! Moi je ne peux donner de leçons à personne là-dessus, car je n’applique pour mon compte aucune règle pour la publication d’un billet.

Je peux rester presque un mois sans publier (bon ce n’est pas souvent mais ça arrive!) et je vous avoue que j’admire ceux qui décident de publier x fois par semaine, mois … et s’y tiennent.

Si je suis plus régulière mon référencement sera meilleur, c’est sans doute une réalité, mais moi je veux écrire pour le plaisir de vous informer et de partager tout simplement.

14 commentaires

  • Sébastien

    Coucou Anne,
    je te reconnais bien là. Oui, c’est bien fini le temps où l’on bourrait de mots clés. Malheureusement, cela m’arrive encore de temps en temps de le faire involontirement, je l’admets. A propos d’optimisation SEO, si un mot « vide » apparaît parfois dans l’URL tant pis. J’estime que l’option de retrait automatique de Yoast des mot vides a été un mauvais choix de la part des concepteurs. La preuve, j’ai un article qui est positionné en première page sur l’expression clée en question et sur des équivalents de longue traîne plus naturelles.
    Je me suis laissé dire que la 3° grosse version de Pinguin était sortie le weed-end dernier. As-tu des news la dessus ? On arrive à la fin de l’année 2014.

  • Salut,

    tout à fait d’accord sur le fait qu’écrire sur un blog, ça s’apprend.
    Pour compléter, je dirais qu’il faut y aller petit à petit. Au départ avoir un objectif de 100 à 200 mots même si c’est clairement pas terrible en termes de référencement (il vaut mieux un bon article de 100 mots qu’un article inutile de 300 mots).
    Progressivement, on s’habitue à écrire, on acquiert des réflexes, des habitudes qui accélèrent clairement le processus d’écriture.
    Au départ, 200 mots prendront 1h c’est clair et avec un peu de pratique, c’est 600 mots en 20 minutes 🙂

    Merci pour l’article, je partage 😉
    A+

  • Anne-Catherine

    🙂 Non je n’ai pas regardé pour les animaux du zoo j’avoue … si quelque chose est passé pour moi ça n’a rien changé ! J’ai fait du ménage sur mon blog, je n’ai pas hésité à virer le « peu d’intérêt » ou le préjudiciable … J’ai même « fait » un peu de code si si … Pour les mots vides oui je suis d’accord cette option de SEO yoast n’est pas tip top 🙂

  • Catherine Lévy

    Bonjour Anne-Catherine,

    Merci pour cet article sur la façon d’écrire des billets de blog. L’article est intéressant, je viens de commencer mon blog et j’essaie de poster 4 à 5 articles par semaine. j’avoue que cela me prend beaucoup de temps et que ce n’est pas toujours facile de trouvez des sujets intéressants.

    Cordialement
    Catherine

  • Anne-Catherine

    4 à 5 articles par semaine c’est beaucoup moi je n’aurais jamais le temps matériel de le faire 🙂

  • Anne-Catherine

    Bonjour Mathieu
    Bon tu étais parti dans mes spams rohhh ! Ton blog me plait beaucoup, je vais regarder tout ça à tête reposée.
    En effet un article de 100 à 200 mots c’est un peu maigrichon mais bien mené ça peut aussi faire des étincelles. J’arrive parfois à des 900/1500 mots maintenant, bon parfois je m’égare, d’où la relecture qui est essentielle 🙂
    Au plaisir

  • Jacqueson Jim

    Bonjour Anne!

    Merci de partager tes astuces de rédaction!

    Ce n’est pas toujours simple pour un jeune blogueur néophyte de trouver son rythme et son style d’écriture.

    Parfois l’envie et la créativité sont là, mais impossible de donner matière à l’idée ^^’

    C’est encore plus dur lorsque l’on s’impose un rythme trop soutenu, écrire devient alors une corvée, et à partir de ce moment à, la qualité des articles descend en chute libre…

    Bloguer doit être un plaisir et il doit le rester! 😉

    Amicalement.
    Jacqueson Jim

  • Anne-Catherine

    La corvée en effet ne doit pas exister en blogging et je crois que quelque part ça se ressent au final 🙂
    Merci à toi d’être passer par là
    Au plaisir

  • Bonjour Anne,

    Merci pour ces idées 🙂
    Perso je préfère faire un plan AVANT de regarder ce qui se passe ailleurs pour ne pas me laisser influencer…

    A plus !

  • Anne-Catherine

    @Hanne bienvenue 🙂 Oui aussi … Moi j’aime aussi beaucoup le spontané … j’écris, je dors, je relis, je réécris … ça prend plus de temps et je ne publie pas beaucoup du coup ! Quoique cet après-midi 4 « brouillons » … allez je retourne à mes images 🙂

  • Survoler ou lire quelques articles permet aussi surtout d’avoir ce petit déclic qui nous donne envie d’écrire sur un sujet. Et si on n’a pas d’idées, on peut toujours parcourir les commentaires laissés par les lecteurs car parfois, ils nous donnent aussi des sujets à approfondir. Bref, tout cela pour dire qu’on peut très bien écrire sans recourir au copier/coller.

  • Merci pour cet article intéressant. En effet, si on veut que nos blogs marchent bien il faut écrire des billets intéressants. Cependant, le temps n’est pas toujours en notre faveur de ce côté-là.

  • Elyse

    « On se fixe un objectif de publication ». C’est vraiment ce qu’il faut faire si on veut vraiment proposer du contenu de manière régulière à ses lecteurs. Car il ne faut pas aussi oublier que si on ne publie que rarement, nos lecteurs risquent de nous oublier. Alors, pour entretenir justement cette relation avec ses lecteurs, il faut être bien organisé et se fixer un objectif de publication.

  • Salut Anne,

    A mon avis, je vois que le planning du temps joue un rôle important aussi, surtout pour les néophytes.

Les commentaires sont fermés.