Catégories Moi blogueuse

Une blogueuse, son blog, sa famille, ses collègues


que pense votre entourage de votre blog

Plusieurs catégories de blogueuses et de blogueurs existent, moi je me place dans celle de la blogueuse qui fait ce qu’elle veut ! En gros, ce n’est pas mon travail quotidien, il ne me rapporte pas assez pour en vivre.

Il m’aide à faire connaître mon activité de relectrice-correctrice avec le soutien indéfectible de mes fidèles chatons et à écrire des articles sur tout ce qui touche au blogging.

Comme si vous ne saviez pas déjà tout cela !

Ce blog, je l’ai construit pour moi, surtout pas pour ma famille, encore moins pour mes collègues. Mais pourquoi tant d’indifférence face à l’avis de toutes ces personnes ?

 

Mon blog, ma famille

 

Une grande partie a plus de 60 ans ou pire n’est plus là. Dans l’ensemble, ils ne savent même pas ce qu’est un blog et ma foi, ça me convient bien, je ne leur en veux pas et ça m’évite les :

  • « À quoi ça te sert ? »
  • « T’es sûr que c’est bien utile ? »
  • « Tu ne perds pas un peu ton temps là ? »

Une autre partie de ma famille, à savoir mes filles et mon mari sont parfois soumis à avis avisé ! Je leur demande s’ils le trouvent joli ce blog, si les couleurs leur plaisent… Ils me disent toujours « oui » et je pense que c’est plutôt indulgent, qu’ils n’osent pas dire :

  • « Euh… comment te dire ma chérie ? Je m’en fous royalement ! »
  • « Oh oui, Maman, c’est super ! » (Là c’est soit super sincère, soit c’est sous-entendu : « mouais, bof, c’est pas terrible, mais je préfère me taire, sinon elle va se mettre en colère et me dire que je n’y comprends rien » — pas faux, je pars souvent en vrille !)

En fait, soyons honnêtes, si tu n’es pas dans la partie « blogging », mise à part émettre un avis « oui » ou « non » ou « bof peut mieux faire », il n’est pas évident de donner un avis objectif. Dans mon cas, mon entourage proche et ceux que je côtoie dans le cadre du travail, ne comprennent pas pourquoi je perds mon temps sur un ordinateur au moins deux heures par jour à taper sur un clavier, alors que je tapes déjà sur un clavier toute la sainte journée au bureau ! Compréhensible !

Pour ma famille, c’est mon passe-temps. Leur dire que je veux l’exploiter pour en faire mon futur métier de relectrice-correctrice ne les émeut pas du tout. Je les soupçonne de ne pas vraiment me croire, donc, pour ne pas me décourager et baisser les bras je préfère ne pas leur en parler.

Mes collègues, mon blog

 

Là c’est différent, même s’ils n’y connaissent rien du tout non plus.

Certains, à qui j’en ai parlé, ont émis des critiques plutôt justes (que je n’ai pas suivies 😉 ) mais quand j’y repense ce n’était pas si idiot :

Exemple : mon image d’entête contient en couleur soutenue un rose « girly », mais le rose appliqué est plus… disons… soft dans le reste de ladite page.

  • « Pourquoi ne pas jouer la carte à fond ? M’a-t-il demandé ? (oui c’était un homme).

D’autres ne conçoivent absolument pas que l’on passe du temps sur un ordinateur (ah ! au bureau ça doit marcher hein ! 🙂 ).

Pourquoi écrire ?

C’est quoi un blog ?

Et rohh les réseaux sociaux ! Le diable incarné, tout crime commence sur Facebook ! Du coup, mise à part allez espionner leurs enfants sur les réseaux sociaux, ceux-là mêmes qui ne savent pas camoufler leurs photos, le monde « Internet » leur est complètement étranger.

Le blogging c’est une passion, autant que le sport, la couture, le tricot, la lecture, que sais-je encore ! Mais, pour beaucoup de personnes, c’est inutile et futile, c’est souvent ce qui ressort de mes conversations avec mon entourage familial, personnel ou professionnel.

Et ce sont toujours les mêmes remarques :

  • « Ce n’est pas un travail »
  • « Y’a rien de concret là-dedans »
  •  « On ne gagne rien avec ça ! »

 

mon blog en 2017

 

Si vous avez un entourage qui vous soutient, vous donne son avis et vous aide dans l’aboutissement de vos projets, je dirais qu’il a une grande importance, que cette sollicitude et cette bienveillance sont précieuses et que vous devez en profiter au maximum. Impliqué à vos côtés, leur soutien amical ou aimant vous sera précieux.

Par contre, si comme moi, les gens qui rayonnent autour de vous ne vous comprennent pas, ne cherchent même pas à vous comprendre. Ou tout simplement ne voient pas l’utilité d’une telle activité, alors c’est à votre tour d’être bienveillant et conciliant. N’allez surtout pas leur pomper l’air avec vos histoires d’articles, de référencement et autre client qui vous sollicite.

J’ai commencé par en parler, par vouloir partager mon enthousiasme sur mes projets, mais j’avoue avoir fait demi-tour, et vite fait ! Et je m’en porte très bien en fait.

Avec un peu d’organisation, on peut concilier son blog, l’entourage, le travail à l’extérieur et tout va bien (en fait ! 😉 ) mais attention, ne surtout pas dire :

  • « Non chéri  aujourd’hui je ne peux pas, je dois terminer trois corrections d’articles » !

ça sera toujours mal compris, bien plus que :

  • « Tu me laisses une petite heure s’il te plait ? Et je suis toute à toi ! » (vous comprenez la nuance 🙂 )

 

Alors et vous ? Vous jetez votre blog en pâture à votre famille, vos amis et vos collègues ou vous n’en parlez jamais ?

 

« Cet article fait partie de l’évènement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse.
Pour lire les autres participations : Article numéro 10    (ah mais j’en ai manqué 2 moi !!)
Vous pouvez également participer, voici les conditions »

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

  • Voilà voilà je me retrouve bien dans ce que tu écris encore une fois. Autour de moi,beaucoup de gens ne savent même pas ce que blog veut dire, certains en lisent mais sans plus, jai tenté de parler du mien à un public restreint et bon moment dirais-je ?… passons….du coup motivation au ras des pâquerettes (c’est de saison) et pourtant….il y’a toujours en moi qq chose qui résonne (et raisonne aussi) et qui me dit garder le lien … de m’y remettre vite mais sans prise de tête…wait work and see…

  • Anne Cat Auteur de l’article

    Hello ma belle,

    Le tout est de se faire confiance, ne pas avoir peur de déplaire, de tomber, de se planter et de recommencer ! C’est juste ça le secret ! Ne pas faire des choses trop lisses, trop cadrées, sortir ses griffes ou ses larmes aussi c’est montrer son humanité.
    Ne pas copier, s’amuser et si possible en tirer profit, moi je ne le fais que depuis très peu de temps et j’ai mis le temps mais je me suis laissée porter par mes idées, mon instinct.
    Donc on ne lâche rien
    Des bisous