Catégories Interviews de blogueurs

InKubateur : ceux qui accompagnent les web entrepreneurs


interview de l'inkubateur

Parfois sur Internet on croise le chemin d’hommes et de femmes qui vous poursuivent pendant de longs mois, et là c’est le cas avec le K ! Plusieurs sites sont passés entre ses mains, seul au départ, il s’est entouré d’une équipe et présente un site, une communauté, un blog, des gens qui veulent aider les blogueurs et web entrepreneurs différemment.

Je lui ai demandé de vous exposer son K, je vous laisse donc le découvrir au travers de quelques questions auxquelles il a bien voulu répondre :

Le K ! pourquoi ? Inkubateur c’est quoi pour toi ?

Le K, c’est presque la suite logique de 4h18 et de We Are Blogger. Enfin, non, pas presque. C’est la suite logique.

Entre fin 2013 et septembre 2014, nous avons, ma femme et moi, on a pris le ciel sur la tronche avec l’annonce de la maladie de notre fille de 5 ans. De fait, 4h18 est passé totalement aux oubliettes pour moi. Ni le temps ni l’envie…

Fin septembre, on commence à sortir la tête de l’eau. Je me remets en ordre de marche, mais plus envie de bosser seul. Je mets 4h18 en rideau. La question qui se pose : et maintenant ?

Je reprends mes esprits, je remets les choses à plat, et en discutant avec Yann du projet We Are Blogger et des suites à lui donner, vient l’idée de bosser ensemble, assez naturellement.

Yann est un ancien directeur commercial, avec des études de psycho et de marketing, on se complète assez bien, même si nos discussions sont parfois… agitées ^^

On commence à voir le K se dessiner doucement. Le projet prend forme assez vite, puisqu’il repose sur les acquis de We Are Blogger.

Avec le temps, Anne-Claire est venue se greffer sur le projet, elle apporte son expérience dans l’accompagnement des entrepreneurs, la gestion de projet. On tenait la dream team.

Restait le nom… L’idée était d’aller plus loin que We Are Blogger, nous voulions parler aux entrepreneurs qui souhaitent utiliser le web pour leur entreprise, mais aussi un nom facile à retenir, un truc très simple. On est parti sur Inkubateur, avec un K, parce que nous sommes, Anne-Claire, Yann et moi, des K. Et c’est devenu « le K ».

l'inkubateur, le K, le site qui accompagne les web entrepreneurs

L’équipe qui gère ce K ? Un mot sur chacun d’eux avant que je ne les passe à la question ?

Anne-Claire est une personne posée, stable, mais douée d’une volonté à toute épreuve. C’est un pitbull déguisé en bisounours. Elle possède aussi une véritable capacité d’écoute, ce qui est rare. Tout en écoutant, elle analyse, et sait anticiper le besoin de son interlocuteur. Cette nana, c’est une pépite !

Yann est plus impulsif, émotionnel. Pour rester dans les comparatifs canins, c’est le chiot tout dingue, tout fou (Yann, si tu me lit, des bisous). Son truc, c’est le marketing. Pour caricaturer, j’ai l’impression qu’il pourrait passer sa vie à échafauder des plans marketing toute sa vie. Il est également très attentif à l’humain dans sa dimension psychologique.

Tout ça fait que nous avons là un ensemble très cohérent. Si nous avons beaucoup de concurrents dans cette niche de l’apprentissage du blogging, aucun d’eux ne peut proposer une telle équipe. Parce qu’ils bossent seuls.

[cocorico_separateur style= »continu »]

Pour toi le blogging c’est quoi ? (et on ne dit rien sur ce qui ne savent pas ce que c’est)

Un moyen et non une fin. Un moyen de s’éclater, de dire ce que l’on pense, et, par le biais de l’écrit, de se reconnecter à soi-même. C’est un moyen de faire connaitre son entreprise, d’avoir son propre espace de communication.

Imagine, y’a 15 ans, pour communiquer, c’était juste pas possible, ou alors, il fallait un budget de fou. Aujourd’hui, on peut toucher ses prospects, de nouveaux clients. C’est magique !

Il y a là, une forme de liberté et de démocratie qui me plait bien.

[cocorico_separateur style= »continu »]

Présente nous le projet : vous faites Koi ?

Rien. On attend le lancement, on encaisse, et on se tire au soleil. Au revoir, merci ^^ #Pardon

Nous avons pour ambition de créer des blogueurs riches. Tout le monde à la plage, et on laisse tourner nos blogs en mode « cash machine ». Pendant qu’on sirote des mojitos (ou autres), le fric tombe sur nos comptes en banques.

Bon, une fois posé cela, passons aux choses sérieuses.

Nous délivrons un contenu premium très dense : du SEO, du marketing, du blogging, un forum de support et de bonne humeur.

Nous répondons au maximum aux questions de nos clients et de nos membres. Oui, y’a une version gratuite et une version premium. Le premium te donne accès à l’intégralité des contenus de formation.

Nous sommes là pour échanger, répondre, orienter, tout en laissant à chacun la liberté de ses choix. Un blogueur, un entrepreneur doit être responsable de ce qu’il fait. Ce n’est pas à nous de lui dire « fait ça pour devenir riche », « fait ça pour dompter google », c’est des conneries ça.

Ce n’est pas ainsi que l’on forme une personne. Il faut lui donner des pistes, être à ses côtés pour la rassurer, l’écouter, lui parler parfois, mais surtout, la laisser faire ses choix.

C’est comme un enfant : si tu fais toujours tout à sa place, le jour où t’es pas là, c’est panique à bord.

Nous apportons la compétence, l’écoute, la bonne humeur. Et même que l’on peut se parler via des webinar ou par téléphone. Après, c’est à chacun de faire son job.

[cocorico_separateur style= »continu »]

Vous vous adressez à Ki ?

Avec WAB, j’ai compris qu’il est très difficile de faire le boulot à la place des uns et des autres. Y’a des gens qui sont prêts à payer des fortunes, juste pour rêver. Ce n’est pas notre truc de leur vendre ça.

Nous avons envie de transmettre nos compétences et notre envie à des personnes motivées par leur projet. Des passionnés ou des entrepreneurs (ou les deux !!).

Je parle de personnes motivées au niveau projet, parce que des gens ayant pour unique objectif de gagner de l’argent, je trouve cela pauvre. Je préfère avoir moins de clients et afficher quelques jolis projets ou idées auxquels le K aura apporté quelque chose.

Afficher des gains ? Mais le dealer en bas de chez moi gagne beaucoup d’argent. Est-ce que l’on peut parler de réussite ?

Pour moi, une personne qui réussit, c’est quelqu’un qui se bat pour son idéal, qui change les choses autour d’elle, qui apporte un petit quelque chose à la société. C’est sans doute idéaliste, mais ces gens-là existent. Et nous avons envie de bosser eux.

 

equipe-k

 

Pour conclure, le message du K et de son équipe quel est-il ?

Nous croyons en vous. Avec votre projet, tout part de vous, et revient à vous. Le K n’existe que parce que vous croyez en votre projet.

[cocorico_separateur style= »continu »]

Celui qui vous a parlé c’est Stéphane, le premier élément de cette équipe qui semble faire un joli « tout ». Ne connaissant pas l’intérieur de la communauté du K, je ne peux pas vous dire si c’est efficace ou pas, mais … ayant déjà pu bénéficier des conseils de Stéphane, ce qu’il vous a écrit plus haut est sincère et je ne doute pas qu’il a su trouver les bonnes personnes pour vous aider.

S’entourer d’une équipe est certainement une très bonne chose pour faire avancer un projet et trouver les bonnes personnes pour créer son entreprise sur le net est souvent plus qu’essentiel.

Le K peut vous guider, le tout est sans doute d’essayer et de se lancer …

[cocorico_separateur style= »continu »]

[cocorico_appelaction titre= »Le K vous attend ! » url= »http://inkubateur.community/ » couleur= »rouge » libelle= »C’est par Ici ! »]
Vous voulez avancer ? C’est le moment !
[/cocorico_appelaction]

 

8 commentaires

  • Je suis content d’avoir enfin à nouveau des nouvelles de Stéphane, car lorsque j’ai vu il y a 8 mois que tu avais pratiquement tout viré de 4h18, je me suis dit que tu avais jeté l’éponge!
    Je te souhaite donc de t’accomplir dans ton nouveau projet et je me suis même inscrit sur ton inKubateur pour voir ce qu’il en est 😉
    Si cela t’intéresse, je suis en train de lancer un annuaire intégralement dédié à WordPress, ses ressources et ses prestataires francophones.
    Tu trouveras son lien sous mon nom et surtout, c’est avec plaisir que j’y publierai ta fiche si tu le souhaites 😉

    Amicalement,

    Le front.

  • Stephane

    Salut l’Homme Front ^^

    Bhé en fait, fin 2013 et durant la quasi totalité de 2014, ce fût très compliqué d’un point de vue perso. Quand ta gamine est touchée, le reste passe au second plan.

    Plus question donc de continuer 4h18 tel qu’il était. Pas question de lâcher le morceau non plus. C’est fin 2014 que les choses se sont emboîtées à peu près comme il fallait. Je n’avais plus envie de bosser seul, pour diverses raisons.

    La première, si moi je m’arrête, le projet s’arrête ? Les clients se retrouvent en plan ? Nope… Donc, bosser en équipe permet de pérenniser le projet et de sécuriser les clients.

    Et puis, être en équipe permet aussi d’avoir des contacts régulier avec ses composantes, ça aide à mieux réfléchir les objectifs, la façon de gérer le projet, etc…

    Nous n’en sommes qu’au début, mais je pense que nous tenons là quelques chose de bon ((:

    Merci à toi.

  • La Deche

    Je n’adhere plus. Trop d’instabilité. Le truc change de concept tous les 6 mois. D’abord 4h18, puis We Are Blogger, puis Inkubateur, puis Inkubateur phase 2 …
    L’entrepreneur a besoin de repères, de stabilité, de références pour se rassurer. Pas d’une girouette. Comment donner sa confiance à quelqu’un qui ne sait pas lui-même où il va ?
    Un peu lassé également du mélange des genres entre le personnel et le professionnel. L’affectif, ça complique tout…
    Je passe à autre chose

  • Anne-Catherine

    Bonjour,
    Merci pour votre commentaire. Tous les avis sont permis. J’espère que vous trouverez ce que vous cherchez.

  • Stephane

    Bonjour,

    Oui, oui, je sais où je vais ((:

    Il faut bien tester, essayer, se planter, recommencer, pour apprendre.

    Je ne vais pas rentrer dans le détails, mais certaines épreuves de la vie m’ont empêchées de faire comme je l’aurais souhaité. De fait, tu as raison cher inconnu, j’ai du ajuster et reprendre le taf au point de départ. Je m’en serais passé mais c’est ainsi.

    J’ai aussi appris des erreurs passées. C’est pour cela que désormais, je bosse avec deux personnes. Ainsi, quoi qu’il puisse m’arriver, le projet perdura, car effectivement, il faut de la stabilité.

    La vie d’entrepreneur n’est pas, heureusement ou non, un long fleuve tranquille.

    Dernière chose, quand on bosse seul, la frontière entre pro et perso, à mon sens, est plus que ténue.

  • OK tous les avis sont permis, mais comme tu dis Stéphane, il faut bien tester, essayer, se planter, recommencer, pour apprendre !
    Et pas la peine de te justifier Steph. En tout cas pour ma part, j’adore.
    Vive le K !!

  • Anne-Catherine

    ça c’est du commentaire enthousiaste ! et bien mérité pour l’éKipe du K ! Vive les MenInBlogs du K! (sans oublier la woman inside !)

  • Leblanc

    Stéphane je t’adore, peux-tu me filer ton idée sur le cocon sémantique, sachant que je suis complétement shooté -: ) mon ami il n’y a rien à ce propos sur le K

Les commentaires sont fermés.