L’assassin qui rêvait d’une place au paradis

L’assassin qui rêvait d’une place au paradis

Auteur

Jonas Jonasson

Genre

Thriller

Parution

février 2016

Quelques mots sur l'auteur

Jonas Jonasson est né à Växjö en Suède, le 6 juillet 1961.

Avant de devenir écrivain, ce suédois était un journaliste, consultant dans les médias puis producteur de télévision. 

Un jour, il décide de commencer une nouvelle vie et part s’installer en Suisse où il écrit son premier manuscrit publié en 2009, qui sort en France en 2011. Il s’intitule « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire ».

En 2013, son deuxième roman s’intitule « L’analphabète qui savait compter. »

Quatrième de couverture

« Après trente années passées derrière les barreaux pour avoir planté des haches dans le dos des gens, Dédé le meurtrier s’est fait une raison.

Pourquoi risquer la prison quand on peut simplement casser quelques bras ici et là ? C’est bien suffisant pour nourrir son homme, et même ses associés récents, un réceptionniste poissard et une femme pasteur défroquée. 

Leur petite entreprise de passage à tabac fait un malheur, malgré les cas de conscience d’un Dédé en pleine crise de foi… Mais mon dieu qu’il est long, le chemin de paradis ! »

mon avis

Les personnages sont attachants, émouvants et parfois un peu voire très naïfs pour certains d’entre eux.
 
L’histoire n’est pas banale et nous donne une petite leçon de vie : chacun peut changer malgré son passé et ses erreurs, même si ces erreurs sont parfois impardonnables.
 
C’est un roman hilarant et émouvant à la fois.
 
Il se lit très facilement et d’une traite, l’écriture est fluide malgré certains passages à mon goût pas vraiment utiles et un peu lourd.
 
Concernant les personnages, le plus intéressant est celui de Dédé le meurtrier. C’est le personnage qui évolue le plus dans l’histoire, mais surtout le plus naïf et le plus marrant des personnages principaux.
 
C’est un meurtrier par erreur, j’entends par là qu’à chaque fois qu’il a tué un membre de la mafia, il l’a fait sans le vouloir et le lendemain tellement bourré et drogué, il ne se souvenait plus d’avoir tué.
 

Après sa sortie de prison, il se rend dans un hôtel où il rencontre un réceptionniste : Per Personn et un pasteur : Johanna Kjellander. 

Tous les trois vont monter des arnaques avec une seule règle : donner et prendre le double !

 

C’est également un roman d’action, puisque les trois compères vont arnaquer la mafia et surtout un comte et une comtesse d’une cruauté extrême. 

Ce roman a été un vrai coup de cœur ! Et je trouve que c’est le meilleur et le plus intéressant des trois romans de l’auteur.

Marion

Quand j'étais petite je n'aimais pas lire, pour moi c'était une corvée. Et puis, un jour, une amie m'a prêté "Rien ne va plus" de Douglas Kennedy. Et là, gros coup de cœur, c'est le premier livre que j'ai dévoré et réellement apprécié. Je pense que ma "soif" de lecture est venue à moi ce jour-là. Depuis, je ne m'arrête plus, pour moi lire c'est très important, ça me permet de m'évader tout en étant bien installée dans le canapé avec un bon thé.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu