Catégories Twitter

Devenir le Maître Yoda de Twitter ou pas telle est la question


apprendre calmement le langage de twitter

Je me suis souvent interrogé sur Twitter, sans vraiment m’y investir, et j’avoue ne pas savoir bien m’en servir (vous avez vu je fais des rimes aujourd’hui !).

Ma timeline (oui je connais un peu les termes de Twitter) n’a été pendant longtemps qu’un défilé incessant de mes articles, postés encore et encore, rarement retweetés, d’ailleurs. Mes followers n’étaient là que pour le décor (ceci étant, j’en ai viré un bon paquet depuis !), bref…

Depuis quelques mois, j’essaye d’évoluer sur ce réseau mais j’ai toujours un peu de mal, j’ai toujours cette désagréable impression de tout manquer, d’arriver avec un train et quelques wagons de retard.

Je reste sur l’idée que ce réseau est chronophage, car pour moi, pour intéresser un tant soit peu, il faut y habiter un minimum de 6 jours sur 7 et y participer 20 heures sur 24 !

Vous le savez peut être je suis (follow) le « K » et voilà que ce matin, de bonne heure et de bonne humeur, je découvre le Piafawan et sa saga destinée à apprivoiser l’oiseau bleu, ou plus exactement, à vous faire découvrir comment, il a découvert cet univers.

Apprendre Twitter : les 5 premiers épisodes

Pour commencer, il faut vous munir des outils suivants :

  • Le lien : il n’y en as plus, l’article ci-dessous reste valable mais celui qui m’a servi à le faire a disparu (c’est d’un énervant j’vous jure 😉 )

Dès le début de la lecture le ton est donné : cette série d’articles n’est pas faite pour vous apporter des solutions miracles, ni pour vous donner l’ingrédient secret pour devenir « The Number One of Twitter » ; par contre, si vous lisez avec attention, et si en prime vous vous armez d’un papier et d’un crayon, là, vous apprendrez ce qu’il faut ou ne faut pas faire sur ce réseau.

Ainsi, tel Maître Yoda, vous pourrez propager la bonne parole et devenir l’exemple à suivre sur Twitter, car vous en comprendrez les bases, les fondements et vous arriverez peut être à vous y tracer un chemin.

Moi j’ai lu ! Par épisode : je vous dis je que j’en retiens, puis ce que j’en pense et enfin je pose une question #tweetmeup (simple non ?).

Episode 1 : je débute, je follow et tu me follow

Ce que je retiens : le chemin du « je suis, il me suit » est long et laborieux. Parfois, il arrive d’être au bon endroit au bon moment (si vous avez été jusqu’au bout de l’épisode 1 vous comprenez ce que je veux dire). En tout état de cause, restez vous-même, faites comme vous le pensez, et faites-vous remarquer si vous le souhaitez, avec vos propres mots.

Ce que j’en pense : trouver son public, suivre un oiseau, puis deux, puis trois, en espérant être suivi en retour et commencer à poster quelques tweets et vous trouver une raison valable d’avoir atterri là !

Followback : et là tu te dis, je l’ai suivi, il me suivra ! Ce n’est pas toujours le cas et pour ma part je n’applique pas cette règle. Sachez que même si vous me suivez, je ne vous suivrais pas forcément en retour, parce qu’après tout, on est quand même pas obligé de faire comme les autres.

Faut-il toujours envoyer un DM pour se présenter à la suite d’un follow ?

Episode 2 : j’ai commencé ma vie de Twittos

Ce que je retiens : quantité n’est pas synonyme de qualité. Il vaut mieux privilégier un nombre restreint de followers mais qui sont actifs et qui réagissent à ce que vous voulez faire passer comme message(s), qu’une foule d’anonymes.

Ce que j’en pense : un, deux, trois comptes : bonne ou mauvaise idée ? Faut-il tout séparer ? Pour ma part, je n’ai toujours eu qu’un compte à « mon nom » et pas celui de mon blog.

Pour moi, un compte personnel avec un blog est suffisant, cela laisse de la marge pour partager une veille, ses articles et pour, si besoin, ou envie, s’amuser un peu, partager de l’insolite, discuter.

Par contre, je pense quand même risqué de tout mélanger. Si j’avais une entreprise sur le net, j‘aurais un vrai compte « entreprise » sur lequel je ne parlerais que de ce qui a trait à mon activité.

Twitter ne vous apportera rien si vous n’avez pas une communauté active, pas forcément nombreuse, mais qui vous relaye (ou RT) un peu quand même. En tout cas, pour ma part, j’ai quelques personnes que je suis et qui me suivent que j’apprécie, mêmes certaines découvertes depuis quelques mois qui m’ont fait aimer un peu ce réseau.

2 comptes : entreprise et personnel c’est vraiment pas utile ?

Episode 3 : Twitter j’en fais quoi ?

Ce que je retiens : on ne part pas bille en tête sur Twitter sans savoir ce que l’on veut y faire ! Il vous faut un fil conducteur pour vous placer un minimum dans une discussion sur le sujet sur lequel vous pensez apporter une plus-value. Twitter peut vous faire connaître, faut-il encore participer, dialoguer, donner son avis.

Faire vivre sa timeline régulièrement c’est la condition pour attirer, gagner en notoriété et rester à l’écoute du monde.

Ce que j’en pense : je n’ai jamais pensé à tenter d’avoir un sujet sur lequel je pourrais me placer sur Twitter, ça tourne tellement vite que j’ai toujours pensé passer inaperçue – et je le pense toujours d’ailleurs. Il va peut-être falloir que je reconsidère la chose ! (les chats peut être ?)

Quant à l’activité sur Twitter, pas facile quand tu bosses à l’extérieur.

Comment faire pour ne rien manquer ?

Episode 4 : Twitter, la machine à café du matin voire plus

Ce que je retiens : souffrance de rester chez soi sans croiser personne mise à part sur un réseau social qui, parfois, peut aussi vous aider à sortir de votre coquille et rencontrer d’autres adeptes de twitter.

Ce que j’en pense : je n’ai, pour ma part, pas besoin de machine à café sur mon lieu de travail pour parler aux gens. En fait, pour tout dire, ce n’est pas là que je parle avec mes collègues.

Je reconnais qu’internet m’a fait connaître des personnes (oui pas des followers) que je n’aurais sans doute jamais rencontrées (normal ils ne sont physiquement pas proches de moi) et ça c’est magique. Ce ne sont pas forcément les réseaux qui me les ont fait connaître d’ailleurs, mais aussi les mailing lists ou les commentaires laissés sur des blogs.

Twitter c’est prenant ou pesant ?

Episode 5 : un lieu de rencontres où il fait bon flâner

Alors là moi je dis… Je reste sans voix.

Je retiendrais ceci : « le net est devenu un vecteur incontournable de rencontres ».

Ma conclusion :

Twitter est un réseau que j’aurais bien envie de m’approprier mais je ne pourrais pas m’y investir autant qu’il ne le faudrait pour qu’il soit très actif et partagé.

Pour ceux qui, comme moi, n’ont pas énormément de temps pour développer une communauté active ou tout simplement s’investir à fond, je dirais :

  • participez comme vous le pouvez, comme vous le souhaitez,
  • osez intervenir ou répondre, mais si vous n’en avez pas envie, ne le faites pas, rien n’est obligatoire,
  • dans tous les cas, restez vous-même.

La série d’articles qui m’a inspiré ce billet est l’histoire d’un Twittos passionné, qui vous a raconté sa propre Tweet Story ! A vous de faire la vôtre… Ou pas !

N’oubliez pas, des questions sur Twitter, son fonctionnement, la bonne attitude à adopter.

 

5 commentaires

  • Coucou Anne,
    Je ne suis pas un pro des réseaux sociaux, mais pour moi, Twitter est le réseau qui me rapporte le plus de visiteurs par rapport au temps passé sur un réseau social. Ce que j’aime par dessus, chez Twitter, c’est l’utilisation des hashtags qui peuvent rendre un tweet viral (ou presque). C’est Facebook qui est pour moi chronophage. J’adore aussi Twitter qui oblige à être clair et concis, ainsi on tape plus facilement dans le mille. Trop de texte sur un réseau social tue le post. Une image, voire une vidéo, c’est plus « tape » à l’oeil.

  • Anne-Catherine

    Hello Seb
    Facebook n’est pas plus chronophage je pense, il faut juste se mettre des barrières. Tout devient chronophage quand on est tenté de regarder sans cesse. J’apprends à m’habituer à Tweetdeck depuis quelques mois, je commence à y voir un peu plus clair 🙂

  • Salut Anne-Catherine,

    Merci pour cet article qui m’a bien fait rire 🙂

    Twitter est un très bon réseau social, pas trop chronophage quand on se débrouille bien.

    La principale difficulté c’est que les outils les plus utiles pour se lancer (JustRetweet, Triber, etc.) ne sont pas adaptés aux communautés françaises :/

    Allez… pour t’aider, je partage ton post avec mon réseau !

    ++

  • Anne-Catherine

    Twitter est un très bon réseau social je n’en doute pas 🙂 et je m’accroche hein ! si si ! Merci pour être passé par ici et sur twitter en tout cas !

Les commentaires sont fermés.