Catégories SEO

On reste naturel pour le contenu et le référencement de son blog


un contenu naturel et le référencement suivra

Le référencement naturel et la simplicité sont maintenant, là, tout de suite, à privilégier !

La faute à qui ? Aux animaux du Zoo de Google qui ont été très présents depuis l’année dernière et qui ont fait trembler les propriétaires de sites et blogs, avec leurs passages sous forme de tornades : rapides et parfois dévastatrices pour certains.

Les manchot (pingouin anglophone) et panda ont tout à coup permis à ce que l’on appelle le naturel de (re)devenir la clé de voûte d’un contenu de qualité, ne dit-on pas « chasse le naturel il revient au galop », pour le coup il ne fallait pas l’abandonner le naturel mais s’y accrocher comme à une bouée de sauvetage … Ceci afin de ne pas être sanctionné !

Alors dites-moi, savez-vous ce que ces étranges petites bêtes n’aiment pas ?

Alors … Ils détestent entre autre :

  • La sur-optimisation de votre contenu (trop de mots clés tuent le mot clé)

  • Le contenu dupliqué ou médiocre

Le mot clé en plus – La densité en trop

 

Ne dépassez pas 2 à 3 % de densité de votre mot clé principal dans votre article, soit pour un article de 500 mots, entre 10 à 15 fois le mot clé répété dans le « title », le titre de l’article, le titre SEO, le premier paragraphe, le corps du texte, le dernier paragraphe, l’ancre du lien …

Allez ne criez pas, ne faites pas l’effarouché ni le malin en disant « euh non n’importe quoi il ne faut absolument pas faire ça ! » Vous oui VOUS l’avez fait … C’est comme le fait de dire « moi je n’aime pas la musique des années 80 trop ringarde » et en fait on l’écoute quand même en cachette !

Bref … Maintenant il faut être naturel, alors tout le monde dit qu’il l’a toujours été et tout le monde « c’est un gros menteur NA ! » Moi, je l’ai fait ça et je l’ai conseillé : l’optimisation de mots clés et je ne regrette rien …

Maintenant la densité on s’en fout, il faut vivre avec son temps et surtout avec les directives de Google et se remettre en question.

Si vous êtes toujours accroc à la densité pensez à ne pas dépasser 1,5 % comme ça pas de soucis.

Le contenu médiocre de votre blog dans la duplication

 

Un jour on vous a dit d’aller prendre des articles un peu partout et de les mettre sur votre blog, la quantité c’est bon pour le référencement oui mais … non pas bien … Plus de copier/coller débile … De l’article unique, pertinent et de qualité …. Sinon vous allez couler … Tôt ou tard mais vous allez le sentir passer …

Du contenu nature et de qualité pour votre référencement naturel

Contenu naturel, unique et de qualité :

 

C’est juste vous ça ! Unique comme moi (!), là je tape en même temps que mon cerveau m’envoie les infos … Je n’ai pas été ponctionner un quelconque article sur le sujet, même si j’ai une veille que je regarde tous les matins … C’est juste en regardant le commentaire de Jean-Philippe que je me suis dit tiens je vais écrire là-dessus.

De qualité : alors là … ça ne dépend pas de MOI mais juste de VOUS, si vous propagez mon article c’est que vous l’avez trouvé de qualité sinon …

De toute façon je sais que c’est le mien et pas celui du copain et ça voyez-vous c’est déjà beaucoup !

Maintenant je dirais pour rester naturel il n’y a pas à aller chercher bien loin. Vous n’aimez pas optimiser, vous n’aimez pas passer des heures à chercher le mot clé magique, alors écrivez encore et encore … Plus vous aurez de contenu, unique, vu, partagé, et plus Google sera votre ami à vie … et si votre contenu n’est pas vu tout de suite, ne vous découragez pas, continuez … La persévérance ça paye tout le temps !

Concernant les algorithmes de Google, je dirais, oubliez les un peu, beaucoup … Pensez à vous faire plaisir et à informer vos lecteurs. De toute façon ces trucs là ça change non-stop et bien malin celui qui peut dire aujourd’hui ce qu’il faut faire exactement pour être bien vu par les moteurs de recherches !

Pour plaire il lui faut quoi à peu près au blogueur ?

 

  • avoir un site/blog clair avec un menu et un plan accessibles aux moteurs et aux visiteurs potentiels

  • écrire des billets pertinents et intéressants pour attirer le lecteur

  • lecteur qui voudra, qui saura le partager, le propager au travers des réseaux sociaux (signaux positifs pour votre notoriété)

Pour conclure, j’ai retenu ceci de toutes ces turbulences algorithmiques :

 

  1. La clé est LE contenu

  2. Le contenu est LA priorité

  3. La priorité est Votre contenu

  4. Votre contenu est la clé de Votre réussite.

Tous à vos claviers !

33 commentaires

  • Sébastien

    Bonjour Anne,
    Etant un fana de la densité (oui je dois l’admettre), l’article confirme bien mes doutes. Globalement, dans un article, une fois celui-ci écrit, j’essaie de vérifier quelque soit le mot en rapport avec le texte de vérifier que celui-ci ne dépasse pas 3% et comme j’aime travaillé sur la densité (désolé je ne peux m’en empêcher), je vérifie que mon clé principal ne dépasse pas 2% (voire 1%). J’essaie tout de même de varier le champ lexical de mon article en employant des mots issus des variantes susceptibles (pas forcement les variantes elle-même), pour ne pas éveiller de soupçons auprès des bots de Google). Pour cela, ubersuggest me semble pas mal (en tout cas mieux que le Google Keywords qui pour moi est devenu obsolète). Tout cela pour dire que le backlink de qualité est le nerf de la guerre (oui, je me répète, je sais) mais aussi l’âge du blog ou du site.

  • Anne-Catherine

    Hello « le fana de la densité »

    Lorsque l’on a été habitué à travailler avec la densité il n’est pas facile de s’en défaire ça c’est certain. Il faut de toute façon un minimum à respecter et ne pas tout abandonner d’un coup. Faire le nécessaire sans trop en faire pour savoir se faire remarquer des moteurs sans attirer leurs foudres 😉 et toujours penser à ses lecteurs.

  • LE soucis c’est qu’avec SEO by YOAST pour WP, il optimise « trop » peut-être si on suit à 100% les conseils pour être en ultra-vert ! Donc maintenant, doit-on revoir tous nos articles pour réduire le nombre de mots-clé qu’il fallait avoir il y a 1 ou 2 ans ? O_o

  • Anne-Catherine

    Même si as été très verdoyant ce n’est pas si dramatique que ça quand même. Moi je conserve SEO by YOAST et je fais encore du vert (tout n’est pas vert) du moins le plugin est content et tout va bien 🙂 Réduire le nombre de mots clés ne servira à rien et puis à trop patouiller tu vas te prendre des 404 à la pelle. Si tu décides de supprimer des mots clés n’oublies pas AVANT de les « rediriger ».

  • kaizen

    Personnellement, dès que je me mette en écriture, je mets le lecteur entre mes yeux. Et je pose quelques questions: le lecteur sera-t-il satisfait par ce contenu? Le contenu est-il simple à appréhender? quels sites en relation avec le sujet évoqué pourront aider le lecteur à élargir ses connaissances et surtout à comprendre le sujet mieux qu’avec mon article?…
    Si on pense juste à la qualité du contenu, j’estime que les lecteurs apprécient de plus le blog et seront plus fidèles. Même si on n’arrive pas au commencement à satisfaire le lecteur, il faut continuer comme vous avez conseillé de la faire.
    Juste j’ajoute un point qu’il faut lui accorder une importance, c’est la fréquence de publication.

  • C’est un vrai plaisir que de lire ton article unique! Tu as raison de remettre ainsi les points sur les i. Nombreux sont ceux qui ont perdu le plaisir d’écrire à trop vouloir se conformer à Google pourtant Google ne peut vivre sans nous alors pourquoi se laisser faire?

  • C’est particulièrement enrichissant de lire ce genre de publication. Concernant le pourcentage de la densité des mots clés je suis pas d’accord parce qu’on ne peut pas définir la valeur exacte mais comme vous l’avez dit « on reste naturel »

  • Merci Anne-Catherine de vanter encore les bienfaits du réf naturel… Je trouve ça dommage que peu de personne y fasse attention… Le black hat prend le dessus malheureusement et tous les moyens sont bons pour bien référencer son site…

    Un proverbe que j’ai toujours respecté : « Ce n’est pas la quantité qui compte, mais bien la qualité » Cela se vérifie ici-même. Mieux vaut 1 article de qualité, riche en texte plutôt que 10 articles avec du copié/collé (et pénalisé pour Duplicate Content)…

  • Bonjour,
    Personnellement je trouve que le nettoyage de Google, malgré son Pingouin 2.0, est toujours très arbitraire, la preuve en est, on trouve toujours des sites bien sales tout en haut de ses pages de résultats comme par exemple les sites de vente de baskets (cf nike requin)…

  • julie

    je suis tous a fait d’accord avec vous

    il faut suivre les régles suivantes:
    1- écrire un contenu pour les humais et pas pour les rebots.
    2- écrire un contenu non dupliquer
    3- argumenter et attirér la curiousité de vos lecteurs

  • Bonjour Anne-Catherine,
    J’aimeri bien savoir comment l’ottarie de Google s’y prend pour mesurer la qualité d’un article ! Ok, il y a la grammaire, l’orthographe, les mots utilisés, mais puisque Pinguoin 4 mesure la pertinence de l’article avec le sujet, comment fait-il ?

    Par ailleurs, le bandit manchot mesure la notoriété d’une page, donc d’un article. Mais qu’est-ce que la notoriété d’un article selon Google ? Pas simple aujourd’hui de rédiger sur un blog…

  • Hum, joli résumé, bravo chère Anne-Catherine! J’ai particulièrement apprécié la conclusion en 4 points.

    Pour ma part je considère, sans vraiment trop la chercher, qu’une densité de 4 à 5 % fait assez bien l’affaire…

    Mes articles qui rankent le mieux frisent donc les 5% et envoient plusieurs liens vers d’autres sites traitant du même sujet…

    Donc le contenu et des liens 😉

  • Anne-Catherine

    Vi moi aussi j’aime bien la fin … Ah oui quand même ! 4 à 5 % ! de tous tes mots clés confondus dans un article ? Ou sur un seul mot clé … 🙂 Il me semble qu’il est déconseillé de faire ça mais bon, avec nostalgie j’ai regardé hier soir une petite larme à l’oeil mes articles d’il y a quelques temps et ils étaient PR1 voire 2 avec une densité de ce style 🙁

    Juste pour toi un :

    5. Votre réussite finale viendra enfin des liens que vous saurez tisser avec des blogueurs traitant de votre sujet

  • Alexa

    Pour beaucoup, les blogs ne sont utilisés que pour un fin de référencement, de ce fait, ils utilisent toutes les mauvaises techniques, comme la duplication de contenu, l’insertion de nombreux liens, etc. Des techniques à éviter.

  • Je me suis renseigné un peu sur ce pingouin ou bandit manchot, car un le post de Régis a créé ma curiosité. J’ai trouvé sur le net que Google analyse chaque phrase au niveau de la modélisation des groupes de mots. Il a d’ailleurs déposé un brevet qui a le nom brabare de ‘Index server architecture using tiered and sharded phrase posting lists’.

    Concrètement, je ne pense pas qu’il déposerait des brevets s’il ne pensait pas que ces algorithmes ne visaient pas une mesure de qualité. Ceci dit, beaucoup de chose nous échappe, et c’est dommage pour mon site…

  • Tout est bien vrai dans cet article. Quand on est blogueur, cela ne signifie pas on fait du copier coller, on fait du spam un peu partout pour se positionner, ça signifie avant tout on écrit pour la passion, pour informer les internautes sur un sujet intéressant, etc.
    Et les mots clés, ah les mots clés, si ce n’est pas pour blâmer certains blogueurs mais des fois les mots clés sont ridicules qu’on se demande si l’article est bien en relation avec ceux-ci….

  • No

    J’ai adoré la référence au zoo Google!
    C’est vrai qu’à force d’écrire on en oublie le principal, merci pour cette check list.

  • Lisa

    Merci pour ce billet très complet et détaillé, c’est toujours particulièrement enrichissant de découvrir comment travaille les référenceurs confirmés.

  • Bonjour,
    Votre article est très intéressant et vas certainement apporter une aide précieuse à beaucoup de débutants qui lisent tout et n’importe quoi sur le référencement, cependant il faut noter comme vous le souligner que le meilleur moyen est de conserver une démarche naturel. Il suffit d’observer avec attention les sites qui ont du succès, pour se rendre compte qu’il faut faire de la qualité, penser à ses visiteurs avant de penser aux moteurs de recherche, être original, faire des liens qui ont pour objectif d’apporter des informations complémentaires, de montrer quelque chose et pas forcément de duper les moteurs.
    C’est aussi simple que ça.

  • Le SEO naturel, parce qu’on ne sait pas ce que fera Google demain…

    ça reste la meilleure technique : du contenu de qualité, original, rédigé, sémantisé, sous forme de pyramide inversée !

    Merci de nous rappeler les fondamentaux. Comme vous dites : c’est comme les musiques ringardes des 80′, on les renie, mais en cachette, on les écoute !

  • Quand on fait un travail il faut le faire bien pour ne pas perdre son temps par la suite parce qu’avec les sanctions qui nous retombent dessus c’est sure qu’on va revenir à la case départ… et ce serais du gâchis! Si on analyse bien on se rend compte que ce n’est pas si dure de travailler en collaboration avec GG (il veut notre bien après tout lol quoique). Car s’il laisser à chacun la liberté de faire comme bon lui semble et bien, il ne serais plus intéressent de naviguer puisque les blogs ou sites proposeraient les même choses usant du « duplicate content » (pour ne parler que de ce point).

  • Benji

    C’est intéressant comme point de vue sur le référencement naturel. Honnêtement, les avis sur la question de densité sont différents d’un blog à un autre. Il faut savoir que le meilleur moyen de s’y connaître en référencement naturel est de faire ses propres tests. La première chose que l’on m’a dit quand je me suis lancé dans le SEO c’est: « N’écoutes pas ce que les blogs ou site internet racontent sur le référencement naturel, le mieux c’est de faire ses propres erreurs et de les corriger, c’est là que tu apprendras le plus! ». Il m’est souvent arrivé de dépasser 5% en densité et de me retrouver dans les 3 premiers résultats sur les expressions choisies. Le plus important reste le contenu unique et pertinent mais c’est sûr qu’une expression de densité 50% sera néfaste pour une page, personnellement, ma limite se fixe à 6-7% de densité sur un mot clé. Cela n’est que mon avis et peut être que je me trompe mais pour le moment tout va bien!
    Merci pour ton article, c’est toujours bien d’avoir plusieurs points de vues.

  • Anne-Catherine

    Bonjour,

    Le référencement naturel n’existe pas vraiment en fait si on réfléchit bien car si on prend au pied de la lettre le terme « naturel » cela voudrait dire selon moi, ne rien faire du tout ! Donner du contenu et utiliser les réseaux sociaux sans se focaliser sur les densités de mots clés, les H1 etc … pourquoi pas !

  • issam@jeux flash gratuit

    ah!!! Vous avez tout a fait raison sur le sujet ,quand on parle de référencement naturel moi je pense a spontané mais chacun vas l’interprété autrement ! Merci pour les commentaire et les explications désolé mais je suis novices et je m’informe auprès de vous pour cela je vous remercie!a bientôt

  • Sylvain

    Donc… le SEO serait superflus ? On ne doit (presque) compter que sur le contenu ?

    Google ne donne aucune ligne de conduite (son guide est mince), c’est à vous de vous débrouiller… :-/

  • Anne-Catherine

    Hum hum … le SEO n’est pas superflu (sans « s » c’est mieux !) Il ne se résume pas qu’aux mots clés ou aux ancres optimisées c’est tout un travail
    Compter sur le contenu oui et oui !
    Le guide de Google est mince … Quel guide ? Google est une bible à lui tout seul vous comptez avec lui ou sans lui au choix (on a toujours le choix)
    Ah et au fait pas la peine de mettre un @mot clé y’a pu chez moi, donc si vous êtes passé pour avoir une ancre un tant soit peu optimisée je m’excuse par avance mais je n’ai rien pour satisfaire cela

  • Google change regulierement la donne en ce qui concerne les criteres de referencement.
    Il essaie d’apporter le meilleur contenu a ses visiteurs. Ce qui est tout a fait logique.
    Et avec l’avancee de la technologie, mois apres mois, Google perfectionne son algorithme.
    Perdant ainsi le referencement des uns (ceux qui savaient le manipuler), au profit de ceux qui prechent pour du contenu frais et de qualite.
    Au final, Google marche dans notre sens, le meilleur contenu gagne.
    Apres bien sur, il restera toujours un minimum de referencement strategiques a instaurer sur nos site, mais avec moderation.

    Bertrand

  • Anne-Catherine

    @Bertrand : Je l’ai toujours dit ! Google c’est notre ami 😉

  • Bruno TRITSCH

    Salut Anne-Catherine,

    J’arrive un peu après la bataille, mais je viens d’être notifié par ping que tu avais lié un article de Super Raymond, alors me voici!
    Merci pour ce lien et n’oublies surtout pas que le plus important, c’est le contenu, le contenu et toujours le contenu et qu’importe le flacon, pourvu qu’on est l’ivresse …etc… d’un bon positionnement 😉

    Amicalement,

    bruno

  • Anne-Catherine

    Hello
    J’ai tendance à oublier de dire merci moi 🙂 alors tu es tout excusé bien évidemment …
    Jolie métaphore …
    Bien à toi

Les commentaires sont fermés.