Catégories Rédaction de contenu

Ecrire un livre avec Scrivener


Lorsque je me suis intéressée à l’écriture, je devais avoir 16 ans. J’écrivais sur des cahiers avec un bon vieux crayon pour m’amuser. J’aurais aimé écrire un livre. Je rédigeais des histoires aux sujets divers et variés : les fantômes, les petits hommes verts, les princesses de contes de fées. Des personnages tout droit sortis de ma fertile imagination d’adolescente.

Par la suite, j’ai grandi et perdu cette imagination débordante. Soudain, débarque Internet, les blogues et leurs histoires. J’ai construit mon propre blogue, écrit mes propres articles, mais quant à écrire un livre, j’avoue ne pas avoir concrétisé ce rêve. Puis j’ai décidé de proposer mes services de relecture et correction d’articles.

De mots en phrases, je propose à mes clients de réaliser des ebooks à partir de leurs articles. Je leur donne, en quelque sorte, une seconde vie.

Et Scrivener dans tout ça ?

Vous en trouverez la définition sur le Wikipédia anglophone. Je pensais que ce logiciel d’écriture n’était disponible qu’en anglais et qu’il n’était réservé qu’aux seuls écrivains. J’avais déjà essayé de m’en servir par le passé, mais n’en ayant pas vraiment l’utilité, je n’y ai pas vraiment prêté attention.

Cette fois, je cherchais quelque chose qui pourrait m’aider à exercer ma nouvelle activité. J’avais besoin de mieux visualiser et travailler une série d’articles pour en l’écriture d’un livre.

J’ai commencé avec Word, mais tout était trop brouillon. Puis j’ai cherché autre chose et j’ai trouvé une formation complète sur Scrivener, tout en français (enfin !).

Je l’ai suivie avec beaucoup d’attention. Elle m’a permis de réaliser un premier ebook, un deuxième est en cours (même le mien est presque fini) Surtout, cette formation m’a redonné l’envie d’écrire, de titiller à nouveau mon imagination.

Vous savez comment je suis, quand j’aime quelque chose, le faire partager est pour moi une priorité. Mais qui mieux que celui qui m’a appris tant de choses en 6 semaines pouvait en parler.

 

Ecrire un livre avec Scrivener

 

Scrivener expliqué et commenté par Eric Oumer

Bonjour, Eric, tout d’abord, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour Anne-Catherine et merci de m’accueillir sur ce blog felin-compatible. Comment écrire sérieusement sans la présence d’un chat assis sur le coin du bureau ou roulé en boule sur le coussin de la chaise d’à côté ?

Je suis devenu auteur par le théâtre et l’écriture m’a pris comme un virus curieux et inattendu mais totalement incurable.

J’ai rapidement testé les limites des traitements de texte traditionnels que je trouvais peu fiables et surtout inadéquats en tant que véritables supports de créativité. Ma vie professionnelle m’ayant emmené vers l’écriture de scénarios, il a fallu, pour le coup, professionnaliser mes outils pour une production plus régulière et c’est là que la quête à l’outil d’écriture idéal s’est intensifiée.

Toutes les solutions rencontrées, même coûteuses, m’ont laissé insatisfait… je me suis même mis à créer mes propres solutions de structuration du récit en les développant sur des bases de données qui prenaient en compte, selon moi, les exigences de l’écriture créative. Mais mon vrai métier c’est auteur, pas développeur. Et vu l’aspect ultra-chronophage de ce dernier métier, il a fallu faire un choix et je suis resté auteur.

Heureusement, d’autres que moi connaissaient les mêmes frustrations mais avaient choisi des solutions de développement logiciel plus apropriées : entrent en scène les créateurs de Scrivener (des anglais de Cornouaille).

Ils ont réussi à synthétiser quasiment toutes les exigences créatives de l’écriture, en tout cas celles qui me préoccupaient le plus. Le coup de foudre a été immédiat avec ce logiciel. Il était le seul à me proposer une vision globale d’un projet, un outil de structuration complet avec la possibilité de créer plusieurs versions de la structure dans le même projet, une gestion complète de la documentation et de la prise de note, j’en passe et des meilleurs… le coup de foudre total !

Pourquoi une formation sur Scrivener ?

Passé le coup de foudre et la prise de conscience du potentiel immense du logiciel, Scrivener est une sirène qui vous envoûte et vous attire dans ses filets jusqu’à vous laisser au bord de la noyade si vous voulez l’utiliser sérieusement ! Je m’explique : soit on l’utilise de façon light en bricolant avec les deux/trois fonctions évidentes et la manipulation superficielle des éléments du projet (tout travail commencé dans Scrivener s’appelle un projet), soit on décide de tirer parti des merveilles de ce logiciel et on passe des heures à tenter de découvrir les incroyables fonctionnalités qui sont présentes au cœur de Scrivener… quand je dis des heures, je suis modeste.

En plus, le logiciel est disponible en français mais (et on se rappelle que les créateurs sont toujours de Cornouaille) la doc et les tutos vidéos sont en anglais.

J’ai donc passé des heures (je suis toujours modeste) à maîtriser Scrivener et mon enthousiasme est non seulement resté intact mais à ma grande surprise (et frayeur), il n’a cessé de croître.

L’autre passion de ma vie professionnelle c’est la transmission, j’ai donc toujours eu un pied dans la formation et j’ai exercé en tant que formateur dans plusieurs domaines (école d’art, entreprise, formation continue, etc.).

Le syllogisme a émergé de lui-même : j’ai une totale maîtrise de tous les aspects de Scrivener, je suis aussi formateur, j’ai donc créé une formation exhaustive sur Scrivener en français que j’ai appelé La Formation Scrivener Facile.

Quels sont les atouts de cette formation pour quelqu’un qui souhaite devenir auteur (même débutant) ?

Le principal atout de la formation est sa facilité d’accès.

J’ai mis un soin particulier à trouver le parfait équilibre entre un contenu massif et l’exigence de concision et de faible disponibilité de notre époque : le but est d’être opérationnel très rapidement dans la maîtrise des fonctions essentielles de Scrivener afin d’être totalement libre dans son processus créatif.

 

Votre boulot d’#auteur(e) c’est d’écrire. Laissez Scrivener s’occuper du reste ! Click To Tweet

 

Evidemment le corollaire du point précédent c’est de rendre la Formation Scrivener Facile disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 – donc en ligne – afin de coller à l’accélération et l’exigence de la mutation numérique. Mais il fallait aussi qu’elle soit efficace et donc parer au phénomène de binge watching en la structurant de manière claire : un tronc commun et trois perfectionnements destinés aux trois utilisations majeures des outils d’écriture puisqu’aujourd’hui, la notion d’auteur(e) s’est considérablement renforcée : auteur(e) d’ouvrage de fiction, de non fiction, universitaire, de théâtre, de scénario cine-tv, blogueur(se), journaliste, etc.

Donc pour synthétiser, le tronc commun c’est la Formation Scrivener Facile proprement dite avec ses plus de 100 vidéos réparties sur 14 modules qui vous guident vers la maîtrise de Scrivener,

  • Le Perfectionnement Documents à Structure Numérotée concerne l’utilisation dite académique : les thèses, les mémoires, les rapports d’entreprises ou administratifs, la compatibilité avec les outils de gestion documentaire ainsi que la gestion du Multi MarkDown notamment pour les articles de blogs.
  • Le Perfectionnement Auto-Edition s’occupe de tous les aspects des sorties littéraires de nos ouvrages, plateforme ebook (Amazon Kindle, Apple iBooks, Kobo Fnac) ainsi que le print,
  • Et le Perfectionnement Dramaturgie couvre la conception des ouvrages des domaines artistiques : théâtre, ciné, tv ainsi que le dialogue avec d’autres applications professionnelles comme Final Draft.

L’idée centrale encore une fois c’est de libérer l’auteur(e) des écueils attenants à la gestion de ses écrits, de sa documentation et de ses notes en lui proposant un outil idéal pour tout faire et, en l’espèce, la formation sur cet outil, afin qu’il/elle puisse se consacrer à l’essentiel : ECRIRE

 

traitement de texte pour écrire son livre.

 

Pensez-vous que Scrivener va devenir un incontournable outil pour les plumes francophones ?

La base installée de Scrivener dans le monde en fait un acteur majeur et pérenne parmi la multitude des outils d’écriture et je pense que les qualités intrinsèques du logiciel vont parler pour lui et assurer tranquillement sa montée en puissance dans le monde francophone.

Mon boulot consiste à mettre en valeur ces qualités et c’est l’objet du WebAtelier dont je parle plus bas.

J’appellerais bien Scrivener « le couteau suisse de l’écriture », qu’en pensez-vous ?

Je réponds oui sans hésitation et il y a une autre métaphore qui revient souvent lorsqu’on parle de Scrivener c’est le concept de studio d’écriture, littéralement. C’est à dire un lieu dédié à l’écriture qui serait une pièce calme et isolée où vous stockez toute votre documentation, tous vos manuscrits et vos projets futurs, ce lieu dans lequel vous pouvez aller et venir en toute sécurité et faire abstraction du bruit du monde pour vous consacrer totalement à votre créativité… et bien je souscris totalement à cette vision du logiciel.

Et pour parachever le tout, et c’est là que le timing de cette question arrive à point nommé, depuis le 20 juillet, Scrivener est maintenant disponible sur iOs (iPhone et iPad) et se synchronise parfaitement avec votre projet développé sur votre ordinateur : vous pouvez donc maintenant emmener votre studio d’écriture partout avec vous.

C’était pour moi le chaînon qui manquait, il ne manque plus. Heureux je suis.

Maintenant vous avez quartier libre : pour vous, la formation, votre conclusion sur ce que vous souhaitez.

L’annonce de la version mobile tombe à point nommé pour moi car je vais profiter de l’avènement de cette version pour la tester dans mon travail d’auteur sur un roman en cours d’écriture, je suis très excité de réorganiser mon flux de travail en intégrant cet élément.

Par voie de conséquence, je vais créer pour cet automne un module Spécial Mobilité dans le catalogue de la Formation Scrivener Facile de manière à proposer l’apprentissage de cette version mobile de Scrivener et son intégration dans le flux de travail des utilisateurs du logiciel.

Pour expliquer tout cela et mettre en relief les forces de Scrivener dans le processus créatif, ainsi que la révélation de quelques astuces peu connues du logiciel, j’organise régulièrement un WebAtelier* où j’articule toutes ces notions et dont vous trouverez la prochaine session ici 😉

Quand je regarde ce qui se fait autour de Scrivener dans le monde, je suis très optimiste sur l’avenir de La Formation Scrivener Facile car son caractère articulé et exhaustif, quand on prend toutes ses composantes, en fait, pour l’instant, la formation de référence en francophonie.

Et je vais tout faire pour la maintenir à ce niveau.

* un WebAtelier tel que je l’entends c’est une conférence en ligne avec des démos, des conseils et des astuces.

Ma conclusion

Un seul mot : génial ! La formation, le formateur (rohhh que de compliments 🙂 )

J’ai trouvé le logiciel parfait et expliqué très clairement. Tout au long de cette formation, j’ai appris, ris (beaucoup d’humour Eric Oumer) mais surtout, j’ai appliqué et j’applique encore, parce que je réécoute encore et encore.

Je vous encourage à venir découvrir Scrivener et ses nombreuses possibilités et pourquoi pas à adhérer à cette formation.

Cliquez ici pour bénéficier d’une initiation gratuite au logiciel Scrivener.

 

 

Mots-clés

3 commentaires

Laisser un commentaire

  • Anne Cat Auteur de l’article

    Bonjour Guy,

    Avez-vous cliqué sur le lien pour écouter Eric Oumer qui vous invite à la prochaine conférence du 25/09 ? C’est à la fin de la conférence qu’il donner le tarif de la formation me semble t’il… Moi je l’ai achetée début juin et j’ai pris l’option autoédition j’ai réglé 316 euros – mais je ne peux pas vous affirmer que ce prix est le même maintenant (je suis allée sur ce lien https://www.scrivener.fr/scrivener-maitriser-scrivener-facilement/ – qui n’est pas un lien d’affiliation).
    En espérant vous avoir aidé 🙂

  • Charline Morneau

    Bonjour!
    Merci de partager vos connaissances. Je vais devenir une abonnée assidue de vos articles!

    Aurevoir

    Charline Morneau