Zéladonia : un livre fantasy à découvrir d’urgence

Zéladonia : un livre fantasy à découvrir d’urgence

Cela faisait longtemps que je n’avais pas interviewé un auteur depuis Aurélie Venem, qui plus est auto édité ou auteur indépendant (indé) ; aujourd’hui je vous présente J.k-Gras que j’ai invité pour se présenter et vous parler de son premier livre « Zéladonia ».

J’ai participé à la mise en page et relecture de son livre, même si le travail n’a pas été abouti à 100 % de mon côté, j’ai adoré lire ce récit plein de rebondissements, de personnages attachants et de paysages assez bien détaillés pour s’y voir transportés.

L’auteure a beaucoup travaillé sur son ouvrage et j’espère qu’elle en ressortira gagnante, car elle le mérite au centuple.

Je vous laisse en sa compagnie

 

zéladonia graphismes

 

Une petite présentation s’impose (tu nous dis tout ce que tu veux)

Je m’appelle Johanna Gras, j’ai trente ans, deux enfants, un mari, un boulot et beaucoup trop de passions et de rêves à réaliser en une seule vie. Mais j’essaie quand même !

 

 

Pourquoi écrire un livre et surtout pourquoi ce genre : une passion, une expérience, le hasard ?

J’ai toujours été une littéraire, depuis l’école. J’adore lire, et surtout, j’adore sentir mon esprit voyager en tournant les pages d’un roman.

Mon parcours universitaire en Lettres Modernes n’est pas anodin, car j’ai un rapport au livre extrêmement fort.

J’avais toujours rêvé d’écrire, mais je préférais attendre. Mon idée était que, plus je lisais, plus j’absorbais différentes techniques, idées, manières d’écrire des auteurs que je découvrais.

Passer du statut de lecteur à celui d’auteur s’est fait naturellement.

 

 

Comment as-tu fait pour trouver les idées, l’inspiration ? Ton imagination, tes lectures, tes passions ?

Les idées, j’en déborde ! Cela me vient tout seul. Bien sûr, je suis énormément influencée par tout ce qui m’entoure : séries TV, films, livres… mais il arrive aussi parfois qu’un dessin ou qu’une œuvre d’art m’inspirent. Un peu comme le personnage de Nathanaël finalement. Statues, monuments, peintures, graphismes en tout genre m’aident à nourrir mon imaginaire.

Pour l’environnement de Zéladonia, je ne suis pas allée chercher bien loin. Ou si, assez loin puisqu’il est question de l’autre bout du monde. J’ai habité en Nouvelle-Zélande et lorsque je veux décrire tel ou tel paysage, je fais appel à tous mes souvenirs sensoriels et je tente de retranscrire les sensations ressenties alors.

Mon attachement à des lieux tels que les cascades, les montagnes ou les rivières provient directement de cette expérience fabuleuse que j’ai vécue il y a dix ans. Il me tarde d’écrire ce qui va se passer en Ignis Ardentem en pensant à la belle île volcanique de Rangitoto ou à la ville de Rotorua.

Oups, en ai-je peut-être déjà trop dit sur le Tome 2 ?

 

 

As-tu des conseils à donner à celles est ceux qui voudraient se lancer dans l’aventure de l’écriture ?

Foncez ! J’encourage ma sœur à finir son roman historique et mon voisin à se lancer dans la science-fiction. Si vous voulez le faire, il faut le faire. Tout simplement.

C’est un plaisir rare de partager un récit et une expérience fabuleuse.

Pour tout avouer, personne ne savait que j’écrivais Zéladonia sur mon temps libre, car j’avais peur de la réaction des autres, peur du jugement, peur d’avoir mis trop de choses intimes dans mes personnages et de devoir livrer ainsi aux autres, à des inconnus comme à mes proches, ces doutes et incertitudes.

La réponse à cela est donc CARPE DIEM !

zéladonia graphismes

 

Aurais-tu aimé être Emma ? Te ressemble-t-elle un peu ?

Oh non ! Pauvre Emma, pour rien au monde je ne voudrais être à sa place. Son enfance malheureuse et sa solitude ne sont pas enviables. Et je lui en fais parfois voir de toutes les couleurs.

Elle ne me ressemble donc absolument pas.

Je souhaitais un personnage féminin fort, mais qui n’a pas conscience de sa force et de sa valeur. Je la voulais belle, intelligente et débrouillarde. Je crois d’ailleurs que s’il m’était un jour donné de la rencontrer, je serai très impressionnée par son énergie débordante et je ne saurai pas trop quoi lui dire (un peu comme Nathanaël finalement).

 

zéladonia voyage en terramont

 

Un petit scoop sur le prochain tome peut-être ?

Eh bien, toujours en cours d’écriture, je vais essayer de le terminer pour mai 2019. Comme vous le savez si vous avez fini la lecture du tome 1, il y a trois intrigues en cours. L’une va s’achever, l’autre va se développer et la dernière va vous terrifier !

 

zéladonia voyage en terramont

 

Voyage en Terramont est le tome I, jusqu’où comptes-tu aller ?

Même si la symbolique du chiffre quatre est récurrente dans le roman, je suis une partisane des trilogies. La narration évoluera donc en trois tomes.

Cela dit, j’adorerai écrire un préquel sur les voyages de Nathanaël : rencontrer Casta, Aldente et bien d’autres…

 

zéladonia voyage en terramont

 

Tribune libre : tu as la parole ?

Je suis en train de vivre une aventure incroyable avec la publication de Zéladonia. J’ai rencontré des gens exceptionnels et je me sens très chanceuse.

Quel bonheur serait-ce d’écrire chaque jour des romans et d’en faire mon métier !

Pour cela, je compte sur chacun d’entre vous pour découvrir Zéladonia et m’aider à gagner le concours des Plumes francophones 2018.

Peut-être que je rêve encore un peu trop fort ? Peut-être est-ce un beau mirage qui ne me fera vibrer qu’un temps ?

Mais peut-être, aussi, qu’il suffit d’y croire…

 

zéladonia voyage en terramont

 

Voilà vous savez tout ou presque parce qu’il va bien falloir le lire ce livre non ?! J’espère qu’il vous plaira autant qu’à moi et que vous suivrez Johanna dans toutes les aventures qu’elle compte vous proposer aux côtés de ses personnages en Terramont ou ailleurs.

Pour la retrouver :

Sa page Facebook

Son site internet

Vous procurez son livre (au format broché ou numérique) :

En vente sur Amazon

 

 

Crédit photo : Zéladonia

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu